Avoir 20 ans avec le VIH

Au sommaire de ce numéro

Comment vit-on son adolescence lorsqu'on est atteint d'une pathologie grave, mortelle, qui interroge constamment son identité? A l'âge où l'on se construit et où l'on devient autonome. Un temps d'autant plus difficile qu'il existe trop peu de structures et d'actions pour ces jeunes séropositifs.

Télécharger

EN BREF – p.4

INTERVIEW

  • Willy Rozenbaum : « Le traitement doit avoir une place dans la prévention individuelle » - p.7

TERRAIN

  • Transgenre et VIH : à quand une grande étude française ? - p.10
  • Trois questions à… Louis-Georges Tin - p.11
  • Les travailleurs du sexe à Ambroise-Paré - p.11

ECHOS

  • L’Europe menace-t-elle la recherche animale ? - p.22

DOSSIER

  • Avoir 20 ans avec le VIH - p.16
  • Tag le mouton, un lieu où être soi-même - p.17
  • « Je suis séropo, c’est pas la mort » - p.18
  • « Je ne me sens pas très à ma place » - p.18
  • Orientation sexuelle, prises de risque et suicide : un cercle vicieux - p.19
  • Trois questions à …Nadine Trocmé - p.20
  • Serge Hefez : « Beaucoup d’ados s’en sortent très bien » - p.21

DECRYPTAGES

  • Jean-François Mouscadet : « Cibler les interactions cellus-virus » - p.24
  • Facteurs délétères ou favorables au VIH - p.27

REPERES

  • Le travail comme résistance à la maladie - p.28

POINT DE VUE

  • Eric Fleutelot : « Innover le mode de financement » - p.14
  • Jean-paul Moatti : « La crise menace la lutte contre le sida » - p.15
  • Impact délétère de la stigmatisation des prises de risque ? - p.30

PORTRAIT

  • Rosa Paula : le médicament dans la peau - p.32

AU QUOTIDIEN

  • Accéder à son dossier médical - p.33