AFRAVIH 2022 : allaitement, quelles recommandations ?

Une femme vivant avec le VIH peut-elle allaiter ? Sachant que le VIH peut se transmettre d'une mère séropositive à son bébé par le lait maternel, cette question est loin d’être anodine. En l’absence de traitement, un nourrisson allaité par sa mère séropositive a 30 % de risque de contracter le VIH.

Le Dr Marcel Yotebieng, professeur au Albert Einstein College of Medicine à New York (Etats-Unis), est intervenu lors de la session pédiatrie sur l’allaitement.

Il a appelé à suivre les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) concernant l’allaitement par les femmes vivant avec le VIH sous traitement antirétroviral (ARV) dans les pays à faibles revenus.

Dans les pays concernés, l’OMS recommande depuis 2010 l’allaitement exclusif jusqu’aux douze mois de l’enfant, quand la mère reçoit un traitement ARV. En comparaison, en France et dans les pays où une alternative sûre est possible, l’allaitement est contre indiqué pour les femmes vivant avec le VIH.

Les résultats de plusieurs études, dont l’étude « Promoting Maternal and Infant Survival Everywhere » (PROMISE) [i] publiée en 2016, démontrent que la prise d’un traitement ARV par la mère minimise le risque de transmission du VIH à l’enfant pendant l’allaitement. Afin de garantir la survie sans VIH de l’enfant, les intervenant.es de la prise en charge doivent soutenir l’adhérence au traitement ARV des femmes.

Si l'intervention du Dr Yotebieng se concentrait essentiellement sur les bénéfices de l’allaitement constatés pour la santé de l’enfant, il faut pourtant souligner qu'il ne saurait y avoir d'obligation à l'allaitement, chaque mère composant avec son envie d'allaiter ou non et ses contraintes propres. En ce sens, le respect du choix d’allaiter ou non pour les femmes vivant avec le VIH et l’accompagnement proposé dans ce choix restent un défi à relever en 2022.

Notes

[i] Essai PROMISE-PEP ANRS 12174 “A Randomised Controlled Trial Comparing the Efficacy of Infant Peri-exposure Prophylaxis With Lopinavir/Ritonavir (LPV/r) Versus Lamivudine to Prevent HIV-1 Transmission by Breastfeeding